Peut-on travailler en Freelance à Madrid avec un statut français ?

Résider à Madrid et avoir une activité freelance. Votre conjoint a décroché une opportunité professionnelle à Madrid et vous souhaitez le suivre dans sa mobilité géographique ? Comme la plupart des conjoints d’expatriés, vous allez certainement mettre en pause votre carrière pour participer à cette aventure. Ou au contraire, vous allez réfléchir à l’idée de lancer votre projet à vous, une nouvelle activité qui vous permettra de poursuivre votre carrière malgré tout. À cet effet, vous vous demandez peut-être s’il est possible de travailler en tant que freelance à Madrid tout en conservant votre statut français.

Dans cet article, nous allons explorer les différentes facettes du travail indépendant en résidant dans la capitale espagnole, et vous montrer comment il est possible de développer votre business en respectant les lois et réglementations des deux pays.

Que vous souhaitiez vous inscrire comme « autónomo » en Espagne ou conserver votre micro-entreprise en France, cet article vous guidera à travers les démarches nécessaires et le choix de votre statut. ¡Vamos !

Que veut-on dire par travailler en Freelance à Madrid ?

Il est important de comprendre ce que signifie réellement travailler en tant que freelance. Être freelance implique d’exercer une activité professionnelle de manière indépendante, sans être lié par un contrat de travail à durée déterminée avec un employeur spécifique. En tant que freelance, vous êtes responsable, entre autres, de la gestion de votre entreprise, de la recherche de clients, de la facturation et de la fourniture des services convenus.

S’inscrire comme « autónomo » pour devenir freelance à Madrid

Vous êtes amené·e à rester plusieurs années dans la capitale espagnole ? Vous avez donc la possibilité de vous enregistrer en tant que « autónomo » en Espagne. Vous êtes alors considéré·e comme un travailleur indépendant officiellement enregistré auprès des autorités espagnoles. Cette démarche est obligatoire pour travailler en Freelance à Madrid avec un statut espagnol.

Comment devenir « autónomo » à Madrid ?

Évidemment, vous devez suivre certaines étapes pour devenir autónomo en tant qu’expatrié·e à Madrid. Ici, nous parlerons uniquement des démarches qui concernent les citoyens de l’UE / UEM ou de la Suisse. Vous verrez que devenir autónomo n’a rien de très difficile. Voici un résumé des documents à fournir :

  • Le NIE : ce numéro est primordial. D’ailleurs, le NIE vous servira pour toutes les procédures (ou presque) légales ou bureaucratiques de l’Espagne.
  • L’IAE : Il s’agit de l’inscription auprès des autorités fiscales.
  • La sécurité sociale : l’inscription obligatoire à la sécurité sociale vous permettra de profiter des avantages du système de santé espagnol et de toucher une pension en temps venu.

Vous pouvez relire notre article complet : Entreprendre en Espagne : les clés pour devenir autonomo.

Les obligations de « l’autónomo »

En tant qu’autónomo, il faut savoir que vous aurez deux obligations essentielles :

  1. S’inscrire à la Sécurité sociale espagnole
    Lorsque vous décidez de devenir autónomo, vous devez vous enregistrer auprès de la sécurité sociale et payer une cotisation mensuelle.
  2. Se déclarer auprès des autorités fiscales espagnoles
    En tant qu’autónomo, vous allez déclarer la TVA espagnole et l’impôt sur le revenu (IRPF).

La procédure est donc plutôt simple. Néanmoins, assurez-vous de bien comprendre les obligations fiscales et administratives liées à votre statut d’autónomo.

RESTEZ INSPIRÉS AVEC NOTRE NEWSLETTER ! DÉCOUVREZ MADRID ET L’ESPAGNE HORS DES SENTIERS BATTUS !

Être Freelance à Madrid et avoir un statut français

Si vous souhaitez conserver votre statut français, en étant indépendant et donc travailler en Freelance à Madrid, sachez que cela est tout à fait réalisable. Cette option est même à envisager si vous suivez votre conjoint dans la capitale espagnole pour une durée déterminée. En outre, dans le cas où vous avez déjà une activité en micro-entreprise en France et que vous souhaitez continuer à exercer en freelance à Madrid, cela est également possible. Cependant, il est important de noter que vous devrez toujours vérifier la réglementation espagnole.

Les conditions pour devenir freelance à Madrid avec un statut français

En France, un travailleur indépendant peut enregistrer son activité sous le régime de la micro-entreprise, en optant pour l’entreprise individuelle ou encore le portage salarial. Ici nous allons parler uniquement de la micro-entreprise pour des raisons de simplicité.

Par conséquent, en tant que (futur·e) résident·e à dans la capitale espagnole, vous devez remplir 3 conditions pour avoir votre micro-entreprise en France :

  1. Posséder une adresse fiscale en France
  2. Déclarer et payer vos impôts en France
  3. Respecter la législation fiscale en Espagne

Pour tout ce qui concerne la fiscalité, il est recommandé de consulter un expert en fiscalité internationale pour vous assurer de respecter toutes les obligations légales dans les deux pays. L’Espagne et la France ayant signé une convention fiscale pour éviter la double imposition, certaines règles s’appliquent donc en fonction de votre situation. Généralement, vous pouvez bénéficier de crédits d’impôt pour éviter de payer deux fois des impôts sur le même revenu.

Les avantages d’avoir son activité freelance avec le régime de la micro-entreprise en France

Le régime de la micro-entreprise en France présente plusieurs avantages pour les freelances qui résident dans la région madrilène. Tout d’abord, les démarches administratives pour créer une micro-entreprise sont relativement simples, ce qui permet de commencer rapidement son activité indépendante. De plus, les charges sociales et fiscales sont calculées de manière simplifiée, en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Un autre avantage de la micro-entreprise est la grande flexibilité en termes de gestion et de revenus. Les travailleurs indépendants peuvent choisir leur propre rythme de travail, fixer leurs tarifs et négocier leurs missions en fonction de leurs besoins.

Mais l’avantage qui se détache le plus pour un conjoint d’expatrié, c’est celui de pouvoir emmener son activité partout et même à son retour en France. En outre, vous pouvez concilier votre vie perso (comme profiter de votre expatriation pour découvrir l’Espagne et vous occuper davantage de vos enfants si vous en avez), et votre vie pro. En effet, c’est vous qui gérez le rythme de votre travail en tant que freelance.

Comment faire pour se lancer à son compte tout en résidant à Madrid ?

Se lancer à son compte en tant que freelance tout en résidant à Madrid demande une certaine préparation et une connaissance des démarches spécifiques à entreprendre. Il existe quelques étapes clés pour vous aider à vous lancer avec succès :

  1. Trouver une idée d’activité. Vous allez réfléchir à un métier que vous pouvez exercer à votre compte et identifier clairement les services que vous souhaitez proposer.
  2. Définir votre offre. Il faut savoir à qui vous allez vous adresser, comment bâtir votre modèle et fixer vos tarifs pour générer vos premiers revenus.
  3. Effectuer les démarches administratives. Vous allez procéder étape par étape pour inscrire votre activité et respecter la législation locale et française.
  4. Créer votre identité visuelle. Pour devenir visible auprès de vos clients potentiels, vous aurez besoin d’avoir quelques bases de marketing à mettre en pratique sur internet.
  5. Trouver et fidéliser vos clients. Vous allez mettre en place des procédés pour acquérir de nouveaux clients et entretenir cette relation.
  6. Gérer votre quotidien de travailleur indépendant. En plus de votre activité, vous aurez besoin de vous organiser pour gérer à la fois votre temps, votre réseau, votre comptabilité…

Besoin d’un accompagnement pour suivre toutes ces étapes et ne rien oublier ? Rejoins le Passeport Freelance, la méthode que j’ai créée pour travailler à votre compte en toute sérénité jusqu’à votre réussite !

Travailler à son compte dans la capitale espagnole tout en ayant un statut français est une option à ne pas négliger pour celles et ceux qui suivent leur conjoint. Vous êtes ainsi assuré·e de poursuivre votre carrière sans avoir à démissionner à chaque déménagement !

N’oubliez pas d’établir des partenariats solides, de développer votre réseau professionnel et de saisir les opportunités offertes par cette nouvelle aventure.

Bonne chance dans votre parcours de travailleur indépendant à Madrid !

Et un grand merci à Alice et Emilie de m’avoir donné la chance de publier cet article sur leur site !

Retrouvez toutes les informations, conseils, astuces pour triompher des défis de l’expatriation sur le blog des Conjoints d’Expatriés.

Voici quelques articles pour continuer votre lecture sur le sujet de l’Entrepreneuriat à MAdrid :